Accueil Animaux Ces oiseaux « recyclent » les épines et les lames pour faire leur nid

Ces oiseaux « recyclent » les épines et les lames pour faire leur nid

par Anne-Claire Marion

Publicité

Malgré la pléthore de produits conçus pour éloigner les oiseaux des bâtiments, nos amis à plumes nous envoient un message clair : continuez à essayer.

Selon les scientifiques, dans un exemple de « revanche parfaite », les oiseaux européens arrachent les pointes de protection des bâtiments et les utilisent pour construire des nids blindés pour leurs oisillons.

« Ils prennent ce que nous utilisons pour dissuader les oiseaux, en font un nid et élèvent ensuite d’autres oiseaux », explique Auke-Florian Hiemstra, biologiste au centre de biodiversité Naturalis aux Pays-Bas et auteur principal d’une étude sur le phénomène publiée ce mois-ci dans Deinsea, la revue en ligne du Musée national d’histoire de Rotterdam.

« C’est une façon brillante de lutter contre le système. Il est bon de voir des oiseaux se défendre ».

Bien que les oiseaux soient des voisins réguliers des villes, les citadins n’apprécient pas toujours les fientes et les matériaux de nidification laissés par nos amis à plumes. Cette situation a donné naissance à toute une industrie de produits destinés à éloigner les oiseaux des infrastructures humaines, tels que des écrans lumineux, des filets et même des pointes métalliques acérées.

Cependant, une nouvelle étude a montré que non seulement certains oiseaux ne sont pas dérangés par les longues bandes de barbelés, mais qu’ils arrachent les pointes des bâtiments et les utilisent pour construire des crèches protégées pour leurs oisillons.

Aux Pays-Bas, deux cas montrent que les corbeaux charognards ont roulé les bandes de manière à ce que les barbelures soient tournées vers l’intérieur, servant peut-être de base au nid et aidant à lier d’autres matériaux de nidification, tels que des brindilles et des feuilles sèches.

Les pies eurasiennes, quant à elles, construisent des nids couverts. « Les pies craignent beaucoup que les corbeaux ne volent leurs œufs et leurs petits, alors pour les protéger, elles construisent ce dôme », explique M. Hiemstra. « Elles peuvent parcourir plusieurs kilomètres à la recherche de matériaux. Or, dans les villes, il n’y a pas beaucoup de branches épineuses ».

C’est peut-être la raison pour laquelle, dans trois cas distincts décrits entre 2021 et 2023 aux Pays-Bas, en Belgique et en Écosse, Hiemstra a trouvé des nids de pies intégrant des pointes anti-oiseaux au sommet du dôme. C’est intrigant, car les pies construisent souvent leurs toits avec des tiges d’aubépine, de prunellier et de rosier.

En d’autres termes, il semble que les pies ne considèrent pas les bandes pour oiseaux comme un simple matériau de construction. Elles utilisent les pointes comme des pointes.

Si c’est le cas, il s’agit de la première documentation de ce type.

Publicité

Vous aimerez peut-être aussi

лого 2

Notre la VIE LLC
57 Rue Jean-Baptiste Gilbert, 76300 Sotteville-lès-Rouen, France
+33380964977
info@notre-lavie.com

Liens Utiles

Clause de non-responsabilité

Les informations contenues sur ce site web sont fournies à titre indicatif uniquement et ne constituent pas une offre publique. Ce site web est uniquement destiné à des fins d'information et ne remplace pas une consultation personnelle, un examen ou un diagnostic par un médecin agréé. Le contenu de ce site n'est pas destiné à l'autodiagnostic ou à l'automédication et ne doit pas être utilisé à cette fin. L'article principal ne contient pas d'informations complémentaires.

@2023 Tous droits réservés